· 

Pourquoi trouve-t-on tant de coquilles d’huîtres dans les vignes ?

par Philippe Barjaud


Parce que nos ancêtres gallo-romains en consommaient tant que ça ?
Non, bien sûr… ce sont des fossiles bien plus anciens…
Alors, de quand datent-ils ?
Dans les siècles passés, on a cru que les fossiles de coquillages trouvés en haut des montagnes étaient bien la preuve de l’existence du Déluge décrit dans la Bible, la mer ayant alors submergé toutes les terres…
De fait, il y a une part de vérité dans cette explication, mais d’ordre scientifique et non religieuse.
Car il y a environ 16 à 20 millions d’années, à l’époque dite « miocène burdigalien », notre région, bien chahutée par les mouvements des Pyrénées et des Alpes, s’est littéralement « effondrée ».
Recouverte par les eaux d’un golfe peu profond, comme celui du Lion actuel, elle a alors hébergé toute une population d’huîtres, d’une telle taille (jusqu’à 40 cm de long !) qu’on les a baptisées « Ostrea crassissima », en français « huître très épaisse ». Et pendant de nombreux millénaires, leurs coquilles se sont amoncelées dans les sédiments.
Ensuite, la région a été soulevée hors des eaux, à tel point que la couche géologique renfermant les coquillages se retrouve aujourd’hui au niveau des collines.
Un jour, bien plus près de nous, la mer reviendra lécher leur pied, mais ceci est une autre histoire… (à suivre).

Écrire commentaire

Commentaires: 0