La page occitane

Prochainement Guy Hortala, professeur d'occitan, proposera ici quelques expressions occitanes et des notions de grammaire.


Par ailleurs, Bruno Salgues, auteur d'un dictionnaire capestanais propose également de faire connaitre "le dialecte capestanais" ci-dessous.

Lettre A

Adishatz
Ce mot vient de « A Diu siatz » que l’on peut traduire par « Soyez à Dieu » ou encore « Salut à vous ». Ce terme est antinomique, car il est employé à la fois pour dire bonjour et pour dire au revoir. Il serait d’origine gasconne.
Aigo boulido
C’est littéralement de l’eau bouillie : une soupe claire à base d’ail, de thym, d’huile d’olive, avec du pain trempé. « Aigo boulido » va de pair avec « longo vido » (longue vie) faisant ainsi référence à une bonne santé. C’est un breuvage pour l’hiver destiné à soigner des petits maux.
Alencade  ou «harencad » est une sardine conservée salée que l’on mangeait à certaines occasions, en fin de vendange par exemple.
Andialou  petite anguille. C’est aussi un homme maigre ou malingre. Ce nom est aussi donné à une petite pièce de bois utilisée sur le pressoir.
Angraule petit lézard. On le nomme également « la clé de Bon Dieu », car il se faufile partout. Ce terme a la même signification que l’«_andialou » et désigne un homme au physique mince.
Arapar Terme qui vient de « s’arapar » qui veut dire s’accrocher. Un « arapar » est une personne dont il est difficile de se débarrasser.
Arcan / Arcaner
Un « arcan » est un voleur. « arcaner » est un verbe qui signifie voler.
Arpatégaire  celui qui « arpatège »
Arpatéger  signifie « Que fais-tu là ? ». Ce mot est souvent employé quand une personne en rencontre une autre qui est par exemple en train de bricoler, même si la tâche réalisée est évidente.
Ascler  signifie frapper fort. Ce verbe fait référence au bruit résultant de l’action de fendre du bois. Il a souvent été employé pour commenter les matchs de rugby afin de désigner un joueur qui « ascle » en mêlée.
Asimer  énerver, exciter.
Asséguter, poursuivre.
Ater signifie regarder, mais ne s’emploie qu’à l’impératif. Par exemple : « Ate le Gérard qui passe ! » (« Regarde le Gérard qui passe ! »).
Atisser , c’est narguer, provoquer, énerver. C’est le rôle du « tissou » (Voir ce mot) qui est donné à une personne dans la pratique d’un sport et dans certains jeux afin d’énerver l’adversaire pour qu’il commette des fautes. Chaque équipe de rugby possédait son tissou.
A vise  est une interjection qui signifie prends garde. « A vise que » veut dire : fais attention à.
A vista de nas L’expression « a vista de nas » signifie à peu près, à vue de nez.
Azaguer  : Mot utilisé pour dire arroser.
Extrait du Dictionnaire Capestanais, @Cap de l'Etang